Showeb 2012: les distributeurs face à la Toile

/Showeb 2012: les distributeurs face à la Toile

Showeb 2012: les distributeurs face à la Toile

Qu’est-ce donc que le Showeb, cet événement-mystère organisé le 31 janvier dernier par le magazine Le Film Français qui a, pour cette occasion, invité les bloggeurs et autres sites thématiques de la Toile en affinité avec le cinéma?

L’événement a lieu au cinéma Publicis Élysées à Paris, par une fraîche après-midi de janvier. Les blogueurs et autres responsables de sites cinéphiles sont invités dans la grande salle du Publicis (400 fauteuils). Le site Salles-cinema.com était invité parmi d’autres pour inaugurer ce rendez-vous entre blogueurs et distributeurs.

Le mystère s’est vite dissipé: les distributeurs invités sont les plus influents de la place hexagonale: Pathé Distribution, StudioCanal, Gaumont, Universal et Disney. L’indépendant Diaphana fait office d’extra-terrestre.

L’objet de cette rencontre?

Permettre aux blogs cinéphiles de découvrir les « line-up » (les films à sortir) de 2012 voire de 2013: bandes-annonces exclusives, premières images de films, premiers « rushes », etc. Et de ce faire, bien entendu, le relais de ces sorties sur la Toile. Sur le papier, un alléchant programme qui permet, enfin, de faire se rencontrer des blogueurs cinéphiles et des professionnels du cinéma.

Le déroulement du Showeb 2012

Laurent Cotillon, le directeur de la rédaction du magazine spécialisé Le Film Français, a inauguré le Showeb 2012 d’un petit discours sympathique à l’égard de ses hôtes. Un à un, les représentants de la distributions sont montés, parfois accompagnés de leurs responsables web, sur la scène du cinéma pour commenter leurs futures sorties en salles.

Le distributeur StudioCanal, incarné par Cédric Troudet et Julien Elalouf, a entamé la valse du Showeb en présentant des bandes-annonces inédites : « Cloclo », « La Taupe », « Dos au Mur », « My Week with Marilyn », « Moonrise Kingdom », etc.

Vient ensuite Pathé Distribution, représenté par Thierry Lacaze et Thomas Thévenin et les bandes-annonces de « La Dame de Fer » (le biopic sur Margaret Thatcher), le sympathique « Nos plus belles vacances », « L’Oncle Charles » qui marque le retour d’Eddy Mitchell au cinéma, « Twixt », l’adaptation de la pièce de théâtre « Le Prénom » avec Patrick Bruel et Charles Berling, « Sea, no sex and sun » et le très attendu « Marsipulami » d’Alain Chabat.

C’est le moment, selon moi, le plus intéressant de l’événement: Olivier Gélin, de Diaphana, vante les films « différents » et appréciés par les spectateurs si on additionne les succès des « Neiges du Kilimandjaro » et autres films d’auteur. Aux blogueurs de se faire le relais de ces films qui ont besoin d’une présence et d’une émulation, le jeu en valant la chandelle au vue d’une potentielle large audience. Le responsable marketing de Diaphana dévoile à son tour les grands moments de 2012: le prometteur « Une bouteille à la mer », « 38 témoins », « Royal Picnic », « L’enfant d’en haut » et l’hilarante et prometteuse comédie québecoise « Starbuck ».

Au tour de François Clerc, de Gaumont Distribution, de vanter son honorable maison. Pas de films dévoilés, mais une bonne idée: celle de proposer un savoureux extrait du film, en cours de post-production, « Kaïras » avec, entre autres, le décidément très productif François Damiens. Ça c’est un cadeau !

La vénérable Universal Pictures, qui fête cette année ses 100 ans arrive avec sa lourde artillerie: Stéphane Réthoré et Lorelei Schirar, après un nostalgique petit film sur les cent ans du studio, nous abreuvent de bandes-annonces de blockbusters et autres films d’action comme Hollywood sait si bien les faire: « Sécurité Rapprochée », l’apocalyptique « Battleship », le film d’animation « Lorax », « Contrebande », « Blanche-Neige et le chasseur » qui revisite le célèbre conte.

Enfin, pour clôturer cette rencontre, la part belle est faîte à Disney France: le directeur marketing Xavier Albert propose de chausser les lunettes 3D pour découvrir « John Carter », « Rebelle » et « Le Roi Lion », qui ressort donc avec ce nouveau format. Un homme de communication qui sait entretenir le mystère sur les films à sortir…

Que penser du Showeb?

Cette manifestation a le mérite d’être la première dans son genre et de reconnaître enfin la véritable valeur-ajoutée des blogs et autres sites thématiques sur le cinéma. Ces relais d’opinion peuvent être de réels alliés pour les distributeurs, il faut donc les considérer. Mais pourquoi, au lieu d’entamer des réflexions et des discussions autour des rapports du cinéma et de la Toile, les organisateurs se sont-ils contentés d’abreuver, parfois jusqu’à l’indigestion, les spectateurs-blogueurs de banales bandes-annonces (certaines sont en ligne sur les sites portails…)? Le comble vient lorsque certaines bandes-annonces,  « présentées en exclusivité » au Showeb, sortent en salles juste le lendemain! Un rendez-vous avec de réels échanges aurait été le bienvenu.

Les six distributeurs présents sont-ils les plus représentatifs du cinéma en salles? Pas tout à fait: peut-être sont-ils les plus puissants en terme d’entrées (il manquait d’ailleurs les Warner Bros, Metropolitan et autres Fox), surement pas en terme de diversité: un seul Diaphana pour représenter les multitudes de distributeurs indépendants, ça pèse pas lourd dans la balance…

En bref, le Showeb est une bonne idée qui tendrait à devenir un vrai rendez-vous du web et du cinéma, si toutefois on élève un peu le débat…

2012-04-18T15:30:03+00:00 31 janvier 2012|

Laisser un commentaire