Le Bannissement, mystérieux et brillant

/Le Bannissement, mystérieux et brillant

Le Bannissement, mystérieux et brillant

Après le très beau « Le Retour », c’est une magnifique œuvre, impressionnante de maîtrise et aux images somptueuses, que nous offre Andreï Zviaguintsev. On retiendra pendant longtemps ces plans d’une cité industrielle, vide et pluvieuse, et ceux, dans la campagne russe, d’un vieux moulin à eau, d’une chapelle de béton au milieu de nulle part, de villageoises travaillant aux champs et chantant. Le film est certes lent, mais c’est pour mieux pénétrer l’âme des protagonistes et le mystère qui les entoure. Quel mystère? Celui d’un couple, d’une famille, de l’impossible communication, de la difficulté de s’aimer et d’exister. Brillant.

Voir les autres critiques de films

2011-10-23T14:07:08+00:00 23 octobre 2011|

Laisser un commentaire