Copacabana

Un beau duo mère-fille, à la ville et ici à l’écran: Isabelle Huppert et sa progéniture sont réunies dans cette sympathique comédie de Marc Fitoussi. Une fois de plus, Isabelle Huppert prouve qu’elle excelle dans toutes sortes de rôles. Qui a dit qu’elle est une comédienne froide et cérébrale? Elle est, dans « Copacabana », d’une drôlerie explosive. Elle incarne Babou, mère de famille à la dérive, enchaînant les petits boulots et les villes. Sa fille Esméralda, sortie des études, souhaite quant à elle se poser et se marier… Tout le contraire de sa mère! Babou décide alors de partir travailler à Ostende, vendre des appartements en time-sharing… C’est la plus intéressante partie du film: lorsque la comédie familiale prend une tournure sociale: le monde du travail y est amèrement décrit. Des bons comédiens (Aure Atika, Luis Régo, Noémie Lvovsky) et une révélation: Lolita Chammah, simple et naturelle aux côtés de sa fantasque mère.

Voir les autres critiques de films