Cinéma Saint-Germain-des-Près à Paris

/Cinéma Saint-Germain-des-Près à Paris

Cinéma Saint-Germain-des-Près à Paris

Cinéma Etoile Saint-Germain-des-Prés à Paris

Adresse: 22, rue Guillaume Apollinaire à Paris (6ème arrondissement)
Nombre de salles: 1
Création: 1969
Cartes d’abonnement cinéma UGC Illimité-mk2 et Le Pass Gaumont-Pathé acceptées
Cartes d’abonnement Étoile Cinémas acceptées.

L’ancien cabaret « Le Bilboquet », face à l’église Saint-Germain-des-Près, transformé en cinéma en 1969, a subi une totale rénovation en 2011. La capacité de la salle, classée Art et Essai, est passé de 252 à 208 fauteuils pour plus de confort pour les spectateurs.

La programmation, assurée par l’exploitant Étoile Cinéma, dont la famille Henoschsberg est à sa tête, est exclusivement en version originale, une tradition qui perdure depuis sa création.

La salle porte également le nom de Georges de Beauregard, éminent producteur de la Nouvelle Vague et révélateur de talents.

Ci-dessus: la salle rénovée du cinéma Etoile Saint-Germain-des-Près.

2017-09-07T16:38:26+00:00 22 décembre 2011|

2 Commentaires

  1. Michel Portier 15 février 2016 à 20 h 30 min

    Bonjour,

    Lorsque j’étais Parisien, j’aimais bien aller d’une manière régulière dans cette salle qui portait au début le nom de « Bilboquet » comme avant avec le cabaret. Mon plus ancien souvenir de cette salle créée donc à l’extrême fin des années 60, c’est d’avoir vu « La Maman et la putain » de Jean Eustache avec notamment Jean-Pierre Léaud. C’était LA salle pour voir ce film de plus est en plein Saint-Germain-des-Prés. Ambiance d’époque ainsi assurée… Dans ce quartier où l’on peut croiser Anna Karina, j’aime beaucoup aussi (pourquoi en parler au passé…) la salle 3 du Saint-André-des-Arts qui est en fait le « Studio Gît-le-Cœur » (séparée des deux autres salles) et j’aimais assez le « Studio Saint-Séverin » (disparu). Je détestais par contre les « Saint-Germain Huchette » et « Saint-Germain Studio » (la troisième salle séparée : « Saint-Germain Village », ça se passait mieux).
    Pour terminer, j’aimais beaucoup le voisin du « Bilboquet » devenu le « Saint-Germain-des-Prés » : le cinéma « Publicis Saint-Germain » qui a disparu (mille fois hélas) avec le drugstore. C’était une salle de capacité moyenne mais vraiment très agréable.
    Cinématographiquement votre

  2. Anne Prétet 3 décembre 2012 à 11 h 53 min

    Bravo pour votre salle. Très belle et confortable, très bonne programmation. Personnel charmant de surcroît.

Laisser un commentaire