Mustang: cinq jeunes filles libres.

/Mustang: cinq jeunes filles libres.

Mustang: cinq jeunes filles libres.

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

A Inébolu, une petite ville de Turquie au bord de la mer Noire, cinq sœurs orphelines sont élevées par leur grand-mère et leur oncle. Devenant de jeunes femmes et découvrant les premiers émois amoureux, les sœurs vont voir, au nom d’un dogme machiste, des verrous et des barrières entourer la propriété.

Ces jeunes femmes, aussi belles les unes que les autres, pâtissent de la morale archaïque érigée par les hommes: dans ce village, seuls les hommes ont le droit de sortir, de s’exprimer, de jouir de la vie. Les femmes, même pour les plus âgées, n’ont d’autre choix que de porter « des robes couleur de merde » qui occultent leur féminité, de s’adonner aux taches ménagères ou de regarder la télévision. Triste épanouissement des femmes où rien que le mot « sexualité » est tabou et où le mariage, même s’il est malheureux, constitue une fuite de la pesante cellule familiale.

Pour son premier film, la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven dénonce courageusement une soumission accablante de la femme, un dogme malsain qui s’immisce perfidement dans nos sociétés, souvent sous couvert de la religion. La cinéaste met finement en scène ses cinq actrices, symboles de beauté sauvage, de sexualité et de liberté dans une maison où les rires côtoient les pleurs et les drames.

Avec sa bande son composée par Warren Ellis et sa caméra fougueuse, « Mustang » est un beau cri d’espoir et d’amour des femmes, de l’instruction et de la liberté.

2015-07-24T10:55:14+00:00 11 juillet 2015|

Laisser un commentaire