Braguino: des barrières et des hommes.

/Braguino: des barrières et des hommes.

Braguino: des barrières et des hommes.

C’était le projet utopique d’une famille russe, les Braguine: vivre en totale autarcie à des lieues de toutes traces de civilisation. Le patriarche Braguine vit ainsi de chasse, de pêche et de contemplation de la nature. Certains de ses enfants sont nés dans ce coin reculé accessible uniquement pas pistes, par voie d’eau ou par hélicoptère.

Mais une barrière coupe le village en deux: les Kiline, apparentés aux Braguine, se sont installés dans le hameau sibérien après les premiers arrivants. Une haine obsessionnelle attise la tension entre les deux familles et fait poindre une véritable tragédie grecque.

Artiste protéiforme, Clément Cogitore a été révélé aux cinéphiles avec le film de fiction « Ni le ciel, ni la terre », un conte fantastique sur la guerre. Il revient ici avec un documentaire fascinant sur la possibilité d’une civilisation humaine.

Ce conte tragique, magnifiquement réalisé, transcende la simple forme du film documentaire. Pas de voix-off ni d’effets stylistiques ou de propos moralisateurs, « Braguino » est un chef d’oeuvre philosophique.

« Braguino », c’est l’histoire de l’Humanité à travers le prisme d’une famille sibérienne. C’est le commencement de l’homme. Et sa perte. C’est aussi l’espoir que les enfants portent en eux.

2017-11-18T11:08:16+00:00 18 novembre 2017|

Laisser un commentaire