Ces messieurs dames

Qui a dit que les « vieux » films étaient lents et ennuyeux? Voici le tonitruant « Ces messieurs dames », au rythme effréné (on pense au « Fanfaron » de Dino Risi) et à la critique acerbe des petits notables de province. C’est de la comédie italienne, certes (un peu bavarde), mais « Signore & signori » vaut le détour puisqu’il ressort sur grand écran. Entre sauteries et coucheries, ces bourgeois-là sont à la fois sympathiques mais tellement grotesques, avares et immondes (lorsqu’ils draguent, ils ne distinguent même plus une gamine d’une femme). Les femmes, elles, ne sont pas en reste, puisque lorsqu’elles ne sont pas cul-bénies ou avares, elles sont nymphomanes… De ce tas-là, tentent de sortir Osvaldo et Miléna (la très belle Virna Lisi). Savoureux!

Voir les autres critiques de films