Belle et violente confrontation féminine sur fond de musique classique entre la possessive Emma (Isild Le Besco, troublante) et l’ingénue Marie (la belle Judith Davis, à la peau laiteuse et aux lèvres pourprées…). La réalisatrice (qui raconte ses propres souvenirs) arrive parfaitement à semer le trouble chez ses personnages: Marie n’est pas totalement la victime d’Emma, cette dernière n’est pas totalement un monstre dévorant…

Le film de Sophie Laloy évoque finement les amitiés particulières et les passions homosexuelles des jeunes adultes au sortir de l’adolescence. Le côté thriller n’est pas totalement abouti, mais répétons-le: les deux actrices sont excellentes et portent ce joli film.