Le Ruban blanc: un film de Michael Haneke

Après l’excellent « Caché », le cinéaste autrichien Michael Haneke revient avec une Palme d’Or entièrement méritée: son « Ruban blanc » est un œuvre magnifique à la beauté vénéneuse. L’histoire, digne d’un thriller psychologique, raconte les tensions et les accidents qui surviennent dans un village agricole d’Allemagne du nord à la veille de la Première Guerre Mondiale. Dans un très beau noir et blanc, le cinéaste contemple les habitants, adultes comme enfants, nobles comme paysans, qui sont confrontés à des phénomènes étranges. Dans un scénario très suggestif (le grand Jean-Claude Carrière y a participé), le cinéaste ne se préoccupe pas tant d’une recherche de la vérité. Il enquête sur les personnalités sombres, austères, complexes des parents qui engendrent des enfants brimés et vengeurs. Lent mais jamais ennuyeux, brillant et intelligent, « Le Ruban blanc » est un film captivant, ultra-maîtrisé d’un des plus grands cinéastes.

Voir les autres critiques de films