Trois portraits de jeunes adolescentes, de leurs errements amoureux autour de la natation synchronisée dans la piscine communale de Cergy-Pontoise. Ce film, au joli titre, évite tous les clichés liés au thème de l’adolescence: pas d’ados incompris, pas de parents désemparés (ils sont d’ailleurs absents de l’écran), pas de crise de larmes, mais de beaux moments de questionnement, de malentendus, d’espoir, de cruauté. Un thème musical lancinant et un bel esthétisme (un peu trop?) complètent ce film bien maîtrisé. C’est surtout un portrait du désir (amoureux et sexuel) et de son incommunicabilité.

Voir les autres critiques de films