Cinéma Gaumont à Rennes

/Cinéma Gaumont à Rennes

Cinéma Gaumont à Rennes

Adresse: Esplanade Charles de Gaulle à Rennes (Ille-Vilaine)
Nombre de salles: 13
Création: 2008

C’est le 5 novembre 2008 que le cinéma Gaumont déménage de son emplacement historique, sur le quai Duguay-Trouin, pour l’Esplanade de Gaulle réaménagée. Après trente années de bons et loyaux services, les huit salles du Gaumont ont fermé pour laisser la place au magnifique multiplexe de treize salles. Inauguré le 24 octobre 1978, l’ancien Gaumont du quai Duguay-Trouin, avec une capacité de 1639 fauteuils, était la réunion de deux anciens cinémas rennais: Le Royal et le Dauphin.

La réalisation du nouveau Gaumont Rennes a été confiée à l’architecte Christian de Portzamparc, qui est également concepteur du centre culturel et commercial Les Champs Libres. La décoration intérieure est l’œuvre de Christian Lacroix, fidèle décorateur des nouveaux cinémas Gaumont.

Derrière ses larges baies vitrées, le multiplexe Gaumont possède 13 salles pour une capacité totale de 2800 fauteuils. Neuf salles sont situées en sous-sol et quatre autres au-dessus de la voûte du hall. Les deux plus grandes salles atteignent une capacité de 443 places chacune.

Le Cinéma Gaumont de Rennes est équipé pour les projections en 3D.

> Programme du cinéma multiplexe Gaumont à Rennes

2012-09-13T08:42:55+00:00 20 juin 2010|

4 Commentaires

  1. PIGANEAU Béatrice 2 juin 2017 à 1 h 15 min

    Je corrige : des consommateurs que l’on gâve de pop-corn et de boissons sucrées plus que de films à un prix honnête.
    Toujours pas de réponse de la direction du gaumont Rennes.

  2. PIGANEAU Béatrice 31 mai 2017 à 0 h 27 min

    Je voulais signaler à la directrice du gaumont de Rennes que je galère depuis 1an1/2 à la suite de la chute le 8 janvier 2016 dans un escalier donnant sur l’arrière du cinéma en sortant de la salle 3 qui se trouve à l’étage : un escalier fantôme puisqu’aux dires de cette personne il n’a jamais existé tel que je lui l’ai décrit. Dommage que les deux spectateurs anonymes qui me suivaient et qui m’ont relevée pour m’amener au niveau de l’accueil où j’ai été allongée en attendant les secours n’aient pu apporter leur témoignage. Une fracture du col du fémur ayant été diagnostiquée, j’ai subi une ostéosynthèse qui malheureusement n’a pas été concluante puisque la tête fémorale se nécrose et que je dois repasser sur la table d’opération pour une prothèse totale de la hanche car je ne peux plus marcher. Aucun signe de vie depuis ma rencontre avec la directrice, aucune proposition de dédommagement du cinéma alors que dorénavant je suis handicapée à vie. Ce qui me révolte le plus c’est la négation de l’existence de cet escalier puisqu’il semble bien que des travaux aient été faits ensuite au niveau de l’escalier disparu pour éviter ce type d’accident. Je suis une cinéphile mais depuis mon accident le cinéma gaumont m’insupporte car tout y est fait pour gagner le plus d’argent possible. Les spectateurs ne sont pour lui que des consommateurs que l’on gâvent de pop-corn et de boissons sucrées plus que de films à un prix honnête. Heureusement que l’arvor, le TNB et le cinéville gardent quant à eux une éthique qui respecte davantage le spectateur qui va voir une oeuvre artistique et non un produit de consommation. La numérotation des places pour singer le théâtre n’y changera rien. Je suis d’ailleurs en colère contre moi d’avoir accepté les quelques places « offertes » pour me dédommager et que j’ai distribuées faute de pouvoir aller au cinéma car j’ai l’impression d’avoir été achetée pour ne pas porter plainte.
    Béatrice Piganeau.

  3. Anonyme 19 mars 2017 à 11 h 18 min

    BRAVO

  4. Laetitia 11 juillet 2011 à 12 h 19 min

    Ce n’est peut pas le lieu le plus approprié pour mettre ma remarque mais bon je ne sais pas où la mettre.

    Je trouve inadmissible de faire passer des bandes annonces violentes avant un dessin animés pour enfant.
    Hier j’ai emmené ma fille de 4 ans voir Kung Fu Panda 2 et en bande annonce , on me passe le dernier Harry potter, et des films de chevalier sanglant , en plus des images , il faut supporter le son.
    A faire traumatiser les plus jeunes.

Laisser un commentaire