Tabou: étrange, séduisant et sensuel.

/Tabou: étrange, séduisant et sensuel.

Tabou: étrange, séduisant et sensuel.

On ne parle que de lui, ce film du portugais Miguel Gomes intitulé « Tabou », du nom de la montagne qui surplombe une partie de l’action du film… Film étrange, tourné en noir et blanc, « Tabou » est un vrai film de cinéma, avec une intrigue montée en forme de puzzle. Par sa forme et son originalité, il en surprendra et en conquérira plus d’un.

Tabou est composé de deux parties à deux époques distinctes. La première suit les errances, dans un Lisbonne pluvieux, de Pilar et de sa voisine Aurora, une femme âgée qui commence à perd la tête avec ses histoires de crocodiles… La seconde nous ramène des décennies en arrière, au Mozambique sous le Mont-Tabou justement, où Aurora (magnifique Ana Moreira) rencontra l’homme qui allait changer le cours de sa vie.

Les premières minutes du film de Miguel Gomes, où on suit Pilar dans sa solitude dépressive peuvent rebuter. On ne voit pas trop où le cinéaste veut en venir. Mais petit à petit, même si on passe d’une histoire (celle de Pilar) à l’autre (celle d’Aurora) de façon assez radicale, on comprend mieux l’enjeu du cinéaste. Qui connaissait vraiment Aurora, cette vieille femme malade?

Chaque histoire individuelle, chaque vie est un bouleversement. C’est ce qui a bouleversé également Pilar, dans une salle de cinéma, devant un vieux film, avec des histoires de crocodiles, justement…

La beauté du film, celle de ses interprètes (Ana Moreira et Carloto Cotta aux faux airs de Johnny Depp et Vincent Gallo) et sa force romanesque font de »Tabou » un film inscrit dans les mémoires.

Le Mont-Tabou du film est une invention de Miguel Gomes. Le film a été tourné au pied du mont Namuli (2419 mètres) au Mozambique avec ses magnifiques plantations de théiers de Gurúè (autrefois Vila Junqueiro), non loin de la frontière du Malawi.

2013-01-14T22:36:30+00:00 8 janvier 2013|

Un commentaire

  1. […] peut penser au film portugais « Tabou » de Miguel Gomes pour la lenteur et l’originalité du récit. Le film de Ciro […]

Laisser un commentaire