Ancien cinéma Les Bourbons à Montluçon

/Ancien cinéma Les Bourbons à Montluçon

Ancien cinéma Les Bourbons à Montluçon

Adresse: 40, avenue de la République à Montluçon (Allier)
Nombre de salles: 4
Fermeture définitive

C’est en 2009 que les portes de l’imposante façade du cinéma Les Bourbons ferment laissant ainsi un certain vent de nostalgie sur l’avenue de la République. Ce cinéma de quatre salles, qui appartenait au propriétaire actuel du Palace, s’est appelé Les Variétés avant de prendre le nom de la famille des ducs de Bourbons.

Désormais muré, les cinéphiles de Montluçon peuvent se replier sur  le cinéma Le Palace, situé en plein centre-ville boulevard de Courtais.

2014-02-08T19:01:09+00:00 16 janvier 2014|

5 Commentaires

  1. Arlette Grinet 18 janvier 2015 à 22 h 30 min

    Après ma naissance à Vichy, mes parents se sont installés à Lagny (77) et il y avait 2 salles de cinéma mitoyennes: « le Majestic » et « le Royal » juste au bord de la Marne que j’ai assidûment fréquentées car à l’époque le prix des places était modique.

    Sur la pochette d’un 45 tours d’Eddy Mitchell « La Dernière Séance » (c’était prémonitoire) et « la voix d’Elvis » le chanteur est photographié devant « Le Majestic » de Lagny. Ces 2 cinémas ont été détruits pour laisser place à des appartements résidentiels juste après le tournage d’un téléfilm de Serge Moati qui avait rebaptisé le Royal « Magic Palace » pour le scénario.

    Que de merveilleux souvenirs car l’ambiance dans les salles de cette époque était sans aucune mesure avec celle des salles modernes d’aujourd’hui. Les bandes des films sautaient de temps en temps provoquant des sifflets et chahut dans la salle avec des Ah … quand ça repartait. Souvenirs … souvenirs

  2. Azario production 18 novembre 2014 à 19 h 58 min

    bonjour

    Dans quel état ce trouve ce cinéma , est il exploitable en salle de spectacle ?

  3. Bernard DUPLAIX 27 octobre 2014 à 1 h 02 min

    Un samedi soir de 1961, petit ado, j’ai vu « Les canons de Navarone ». dans cette salle qui s’appelait encore « Les Variétés ». Derrière nous, il y avait un petit groupe bruyant. En me retournant j’ai reconnu, pétrifié, « Les Chaussettes Noires » avec Eddy Mitchell qui avait les cheveux presque orange… Je pense qu’ils étaient venus voir le film, histoire de passer le temps avant d’aller à « La Chorale », un dancing voisin où ils devaient se produire vers 11h ou minuit… Je ne savais pas à ce moment là que plus tard je deviendrais parisien et musicien, et que j’aurais l’occasion de travailler avec Eddy! Une fois je lui en ai parlé, mais il ne s’en rappelait franchement pas… Moi, si!

  4. Arlette Grinet 1 octobre 2014 à 18 h 27 min

    Ma mère, qui aurait 102 ans aujourd’hui, était ouvreuse dans un cinéma de l’Allier lorsqu’elle a rencontré mon père. J’ai retrouvé dans ses affaires une vieille carte de visite au nom de Monsieur Saint-Lager, Directeur du cinéma à Montluçon avec un n° de Tél. 191. Je pense que c’est surement dans ce cinéma LE BOURBON. Très émouvant de voir aujourd’hui ces photos.

  5. Michel VERGER 28 janvier 2014 à 8 h 34 min

    Dire que dans ces salles, il y a eut des rires, de l’amour, et aussi des larmes. Qu’en reste-t-il ? Rien que des larmes. J’ai 66 ans de bonheur puisque ma vie n’aura été que de diriger des salles de cinéma… J’ai débuté avec les cinémas dit « de curés » en 16mm. Avec un film, je faisais tourner 2 salles en campagne, puis j’ai réussi à créer un poste dit standard 35mm et quand je vois qu’un aussi beau cinéma que LE BOURBON à MONTLUÇON tombe pour ainsi dire en ruines, ça me fait très mal au cœur.

Laisser un commentaire