Interview: « Donner du sens au cinéma de proximité » par Jean Villa du cinéma Véo à Muret.

/Interview: « Donner du sens au cinéma de proximité » par Jean Villa du cinéma Véo à Muret.

Interview: « Donner du sens au cinéma de proximité » par Jean Villa du cinéma Véo à Muret.

A Muret, aux portes de Toulouse, un nouveau cinéma vient de sortir de terre: le cinéma Véo, un multiplexe à taille humaine. Avec ses six salles ouvertes au mois de décembre (deux salles supplémentaires compléteront le complexe), le nouveau cinéma reprend le flambeau du Mermoz et de ses deux salles vieillissantes et entend continuer de jouer la carte de la proximité.

Le nouveau cinéma complète ainsi les cinémas du centre-ville de Toulouse et vient s’ajouter aux 31 salles de sa périphérie. Concentrées dans seulement deux complexes (15 salles pour le Méga CGR de Blagnac et 16 salles au Gaumont de Labège), l’offre du nouveau cinéma de Muret, au sud de la « ville rose », diffère largement des deux mastodontes.

C’est Jean-Pierre Villa, à la tête de Véo Cinémas, et son fils Jean Villa que nous avons rencontré, qui lancent ce nouveau complexe dans l’esprit des salles existantes du réseau, réparties dans différentes villes de la région. Depuis une trentaine d’années, cet indépendant soutient les petites salles rurales isolées, condamnées à court terme car confrontées aux problèmes posés par l’accès rapide aux sorties en rafales des nouveaux films. Véo Cinémas a permit, grâce à  la mutualisation de ces salles, de peser dans les négociations avec les distributeurs. Ce sont aujourd’hui près de 250 salles du sud de la France qui sont ainsi programmées par Véo Cinémas.

L’entrepreneur et passionné du 7ème Art exploite également quelques salles dont il est propriétaire: Le Quercy à Cahors, l’Eden à Saint-Jean d’Angely (1 salle), La Strada à Decazeville (3 salles), le Ciné Get à Revel (1 salle), le Carnot à Ussel (2 salles), la Halle aux Grains à Castenaudary (1 salle), le Palace à Tulle (5 salles), le Rex à Espallion (1 salle) et enfin le dernier-né Véo à Muret (8 salles). Enfin au sein de l’entreprise Mediatechnics, Véo installe maintenant ses propres équipements image et son.

Pour ce projet ambitieux, Claude Guilhem a rencontré pour Salles-cinéma.com le fils du fondateur de Véo Cinémas à quelques jours de son ouverture. Le défi du nouveau cinéma est de garder l’esprit maison qui a fait le succès de l’indépendant (programmation de qualité, films art et essai, lieu d’échanges), cette fois dans un multiplexes de huit salles.

ENTRETIEN AVEC JEAN VILLA, PROPRIÉTAIRE DU CINÉMA VÉO A MURET:

Au départ comment définir Véo Cinémas ?

Nous sommes tournés vers  le grand public et une audience familiale avec une exigence particulière sur la qualité de la programmation. Notre but est de donner du sens à la notion de « cinéma de proximité » ce qui sous-entend de proposer des films de qualité en leurs donnant du temps. Nous tenons à mettre en avant certains titres pour lesquels nous avons un « coup de cœur » comme dernièrement par exemple « Sur le chemin de l’école » programmés dans nos cinémas; il y a un vrai travail à réaliser en direction des enfants.

Cela exige donc en amont un travail de visionnage et d’identification des films ?

Exactement, et quand nous considérons qu’ils peuvent avoir un écho, une résonance, un sens particulier pour nos spectateurs nous les programmons et les gardons à l’affiche pendant une durée raisonnable.

Rapprochez-vous les cinéastes et les spectateurs ?

Évidement toutes les fois où cela est possible. Mais nous n’invitons pas que les réalisateurs et les producteurs, nous tenons beaucoup à tisser un lien avec les membres de l’équipe technique, les distributeurs et dans certains cas des animations sont organisées avec ceux, non cinéastes, qui ont inspirés la thématique du film.

Pourquoi avoir choisi de vous implanter à Muret ?

Tout en étant très proche de Toulouse, la communauté d’agglomération du murétain reste un pôle à part entière qui est aussi très ouvert sur l’Ariège et le Gers. D’autre part nos partenaires, la mairie, le département et bien sûr la région Midi-Pyrénées nous ont incité à édifier ce multiplexe en respectant le cahier des charges imposé par le concept « basse consommation » dans le but d’avoir un impact écologique limité.

Le projet a été monté avec l’association « Vive le cinéma à Muret » qui est à l’origine du maintien jusqu’à ce jour des deux salles de la commune Le Mermoz qui sont sous dimensionnées par rapport aux attentes de la population. Le personnel du Mermoz est intégré à la nouvelle équipe du Véo Muret.

A première vue il s’agit d’une ouverture en deux temps.

A moyen terme huit salles seront mises en service. Actuellement, six sont ouvertes au public avec une capacité variant entre 290 et 75 places, pour des bases d’écrans comprises entre 14,50 mètres et 8 mètres.

La notion de confort ne s’applique pas uniquement aux fauteuils « club » mais à l’espace réservé à chaque spectateur. Par exemple, 1,20 mètre sépare les rangées tandis que 10% des sièges sont en des banquettes deux places.

Comment accueillez-vous les personnes handicapées ?

En respectant la législation bien sûr, mais en offrant aux spectateurs à mobilité réduite la possibilité d’être au centre des salles et pas trop près de l’écran. Ce qui est important pour nous c’est d’aller au-delà de la norme.

Pour les personnes mal voyantes, nous avons l’audio description quand les films proposent cette option. Pour les malentendants, c’est le système « Fidélio » restituant l’ensemble de la bande sonore qui leur est proposé sur un boîtier individuel.

Bien qu’entièrement numérique, ce multiplexe conserve deux salles mixtes, c’est-à-dire deux projecteurs 35mm.

Notre vocation est aussi de programmer des films classés Art et Essai voire Ciné Club dont les copies traditionnelles doivent pouvoir être présentées sur leur support d’origine, la pellicule.

Pour les sorties hebdomadaires, la grande salle possède un projecteur définition image 4 K et son Dolby 7.1. Quant aux autres, il s’agit de 2 K avec des lanternes renforcées et des racks amplificateurs 5.1. Toutes les salles du nouveau cinéma de Muret permettent une projection en 3D.

Le hall d’entrée possède quelques particularités…

En plus de sa fonction habituelle, deux espaces intimistes y sont aménagés: Le Web Ciné permet avec l’association « Vive le cinéma à Muret » de s’informer aussi précisément que possible sur les programmes avant les projections et ensuite de pouvoir se retrouver pour discuter du film.

Le Bistrot des Cinéphiles, véritable point de restauration puisqu’il possède une licence, propose à l’entrée certaines boissons en privilégiant des produits régionaux comme par exemple un café torréfié dans le Gers et une bière locale brassée à Bérat, village situé à quelques kilomètres du cinéma!

Nous avons également créé un espace surveillé destiné aux enfants.

Un cinéma, aussi ludique soit-il, reste une entreprise. Quelle est votre politique commerciale ?

Nous allons assurer 200 projections hebdomadaires 7 jours sur 7 au plein tarif de 8 euros avec offre de carte d’abonnement ainsi que des séances à prix réduits les mercredi, samedi et dimanche matin. Nous avons choisi d’implanter le cinéma Véo au cœur de la zone de chalandise de Muret Nord.

Interview réalisé par Claude Guilhem pour Salles-cinéma.com.

Photos: Richard Bohan.

Copyright: Salles-cinéma.com

Sur le même thème:

> Voir la description du cinéma Véo à Muret.

> Voir l’interview de Guillaume Fourrière, directeur du multiplexe CinéMarivaux à Maçon.

2017-02-09T09:16:40+00:00 8 décembre 2013|

2 Commentaires

  1. Claude Guilhem 31 mai 2014 à 14 h 02 min

    Premier bilan très positif pour Véo Cinéma Muret puisqu’en moins de six mois le multiplexe dirigé par Jean Villa a accueilli son 200 000° spectateur.
    Le succès est donc au rendez-vous, ainsi que nous le pressentions dans notre enquête de décembre dernier sur ce site.
    Selon le quotidien régional La Dépêche du Midi : le dossier d’extension pour deux salles supplémentaires vient d’être déposé auprès de la Commission Nationale Cinématographique. Le nombre de fauteuils atteindra alors un millier pour l’établissement muretain qui possèdera huit écrans.

  2. Interview: « Donner du sens au cin&eacute... 12 décembre 2013 à 1 h 56 min

    […] EXCLUSIF: Interview avec Jean Villa des cinémas Véo qui revient sur l'ouverture du nouveau cinéma à Muret au sud de Toulouse. Avec ses six salles, l'exploitant soutien une programmation exigeante et prône un cinéma de …  […]

Les commentaires sont fermés.