Commissaire de l’exposition « Le Mystère Clouzot » à la Cinémathèque française en 2017-2018, Noël Herpe retrace dans « Souvenirs/écran » une sorte de journal sur sa tournée des salles de cinéma françaises pour y présenter, à chaque séance, un film emblématique du cinéaste des « Diaboliques ». L’universitaire se confronte à un public souvent clairsemé, de spectateurs vieillissants, dans une France où la culture en général  – et la cinéphilie en particulier – semblent se déliter.

La plume de l’auteur est vive, acerbe, parfois cruelle sur ces femmes et ces hommes qu’il rencontre lors ses déplacements dans les cinémas de banlieues ou de province. Aigri et acariâtre, il s’énerve contre les retards de la SNCF, s’emporte lorsque ses chambres d’hôtel sont peu confortables, s’étonne que certains responsables de salles s’intéressent si peu à l’oeuvre de Clouzot…

Même le spectateur lambda ne trouve pas grâce à ses yeux, surtout lorsqu’il reflète le dogme d’une chapelle cinéphile, qu’elle soit celle des Cahiers du cinéma ou celle de Positif… Enfin, l’absence de Champagne lors des cocktails après les projections a le don de mettre de mauvaise humeur l’auteur qui voit dans ce breuvage un palliatif à ses névroses… Mais les coups de colère d’un Noël Herpe désenchanté ne doivent pas cacher l’amour du cinéma – de tous les cinémas – que ce passionnant et drôle de récit parvient à transmettre.

« Souvenirs/écran » est le voyage peu ordinaire d’un cinéphile qui, lors de ses pérégrinations placées sous le signe d’Henri-Georges Clouzot, cultive un certain parisianisme pour certainement mieux s’attendrir lorsqu’un peu de chaleur humaine pointe le bout de son nez.

Noël Herpe
Souvenirs/écran – Voyages en France 2017-2018.
Mai 2019
Disponible chez Editions Bartillat
236 pages