A Paris, la réouverture du cinéma UGC Gobelins.

/A Paris, la réouverture du cinéma UGC Gobelins.

A Paris, la réouverture du cinéma UGC Gobelins.

C’est un cinéma totalement restructuré que vont retrouver les habitants du 13ème arrondissement de Paris. L’UGC Gobelins rouvre ses portes dans au sein d’un complexe flambant neuf et doté d’une capacité augmentée à onze salles et 1173 fauteuils, contre sept salles et 1143 fauteuils précédemment.

Fermé depuis le mois de mars 2017, l’ancien bâtiment a été détruit pour laisser la place à un cinéma totalement repensé. Cette adresse de l’avenue des Gobelins accueille une salle de cinéma depuis 1907. Au fil des années, le cinéma historique mono-écran a été transformé en un multisalles de quatre puis sept salles jusqu’à l’année dernière.

Propriétaire du cinéma depuis 1976, UGC a confié la reconstruction de son cinéma à l’architecte Alberto Cattani qui a imaginé, sur une étroite parcelle, onze salles de 80 à 200 fauteuils, superposées sur plusieurs étages.

L’historique structure en fer qui couvrait la salle originale a été conservée, on peut l’apercevoir dans le hall du cinéma actuel.

La nouvelle façade en verre de l’UGC Gobelins propose, sur son écran numérique, un programme d’art vidéo. Enfin, à vingt-six mètres au-dessus de l’avenue, la vue est imprenable sur la capitale et ce n’est pas du cinéma!

Historique du cinéma UGC Gobelins à Paris

Ci-dessus: l’UGC Gobelins, le jour de sa réouverture.

Ci-dessus: l’UGC Gobelins en travaux.

2018-08-16T16:50:25+00:00 8 août 2018|

4 Commentaires

  1. Florian 16 août 2018 à 9 h 37 min

    Assez déçu par cette première séance à l’UGC Gobelins. L’immeuble est beau et élégant mais le hall d’accueil est impersonnel Le multiplexe bien qu’ouvert ne semble pas encore fini (l’ascenseur et les toilettes ne fonctionnent pas). La salle 4 au rez de chaussée est vraiment petite (70 places), les conditions de projection sont bonnes (bel écran mais comme l’entrée se fait par devant, les retardataires passent devant l’écran pour rejoindre leurs fauteuils). J’ai trouvé l’espace entre les fauteuils trop étroit. Enfin et pour finir, la projection a été ponctué par des bruits de perceuse, de marteaux et autres engins de bricolage. Il eut sans doute été plus judicieux de finir les travaux avant d’ouvrir !!!

  2. pierre 13 août 2018 à 9 h 33 min

    Sauf erreur de ma part, ce sera le premier multiplexe en France à ne pas être équipé à minima d’une grande salle (au moins 250 places) puisque la plus grande salle ne fait que 194 places. Les récents Gaumont Alesia et Convention ont par exemple fait le choix de créer chacun une grande salle.

  3. Salles-Cinema.com 9 août 2018 à 8 h 45 min

    Merci G. Gachet pour ces précisions sur les différentes appellations des cinémas de l’avenue des Gobelins. A découvrir, le cinéma Translux-Gobelins: https://salles-cinema.com/anciens-cinemas/translux-gobelins

  4. G.GACHET 9 août 2018 à 3 h 59 min

    l’UGC GOBELINS ne s’est jamais appelé Telstar, mais LE PALAIS DES GOBELINS.
    Le TELSTAR fut un cinéma rénové sur le trottoir d’en face, mais plus bas dans l’avenue, qui se nommait précédemment le KURSAAL.

Laisser un commentaire