Ancien cinéma Fémina à Bordeaux

/Ancien cinéma Fémina à Bordeaux

Ancien cinéma Fémina à Bordeaux

Ancien cinéma Fémina à Bordeaux (aujourd'hui théâtre Fémina)

Adresse: 10 rue de Grassi à Bordeaux (Gironde)
Nombre de salles: 1
Actuellement Théâtre Fémina

Cette magnifique salle, ouverte en 1921, est aujourd’hui exclusivement dédiée aux représentations théâtrales. Pourtant, jusqu’à la fin des années 1970, le Fémina accueillait également dans sa salle avec balcon de 1200 fauteuils des projections cinématographiques. En 1977, le Fémina redevient théâtre, après cinquante ans de bons et loyaux services pour le cinéma.

Il faut dire qu’avec sa décoration de style Louis XVI, sa fresque peinte sous la coupole par Gustave Laree et sa belle façade, Le Fémina est un spectacle à lui seul. C’est une aubaine que la salle soit conservée, à l’heure où un grand nombre de salles de cinéma de Bordeaux ont été détruites.

Parmi les anciens cinémas de Bordeaux, aujourd’hui effacés de la mémoire collective, il faut citer:

– l’A.B.C. (202 rue Sainte-Catherine – 1 salle de 420 places),
– l’Ariel (6 salles UGC situées au 7 rue Castelnau d’Auros),
– le Capitole (97 rue Judaïque – 1 salle de 900 places),
– le Cinécran (17 allée des Peupliers – 1 salle de 250 places),
– le Cinévog (93-97 rue Malbec – 1 salle de 342 places),
– le Concorde (133 cours Victor-Hugo – 1 salle de 274 places),
– le Gallia (226 rue Sainte-Catherine – 1 salle de 1100 places),
– le Gaumont-Club (26 cours de l’Intendance – 1 salle de 573 places),
– le Gaumont Bordeaux (9 cours Clémenceau – 4 salles),
– l’Intendance (5 cours de l’Intendance – 1 salle de 380 places),
– le Marivaux (15 rue Condillac – 2 salles)
– le Midi-Ciné (229 cours de la Marne – 1 salle de 686 places)
– le Moderne Cinéma (5 rue Gouffrand – 1 salle de 850 places)
– le Molière (33 rue du Temple – 1 salle de 200 places)
– le Saint-Genès (6 boulevard du Président-Roosevelt – 1 salle de 450 places)
– le Trianon (7 rue Franklin – 1 salle de 380 places).

La liste est tristement longue pour une ville qui ne possède aujourd’hui plus qu’un seul cinéma indépendant, l’Utopia Saint-Siméon, et des multiplexes (UGC Ciné Cité Bordeaux, Mégarama).

Seul le Mega CGR Le Français possède le charme des palaces d’antan. Dans les années 1970, il était connu sous le nom du Théâtre Français et était déjà un multisalles qui avait cependant conservé sa grande salle originelle de 1202 places (et cinq salles de 108, 197, 190, 76 et 97 places).

Ancien cinéma Fémina à Bordeaux (aujourd'hui théâtre Fémina)

Ci-dessus: la façade du théâtre et ancien cinéma Fémina de Bordeaux.
Enseigne de l'ancien cinéma Fémina à Bordeaux (aujourd'hui théâtre Fémina)

Ci-dessus: l’enseigne du théâtre et ancien cinéma Fémina de Bordeaux.

Façade de l'ancien cinéma Fémina à Bordeaux (aujourd'hui théâtre Fémina)

cinema-theatre-femina-bordeaux_04

2015-06-28T19:36:39+00:00 3 mai 2015|

8 Commentaires

  1. Ferment Fabrice 10 juin 2017 à 17 h 59 min

    Le Coméac était au 81, rue Ste Catherine
    L’Etoile : 133, cours Victor Hugo (aujourd’hui une banque mais on reconnaît bien l’architecture d’une cinéma)
    L’Eden : 13 place Stalingrad à la Bastide
    Girondins : 13, cours Galliéni (barrière de Pessac)
    Le Lido : 226, boulevard Godard
    Le Rialto : 72-74, cours Balguerie (Chartrons)
    Royal : 120, rue Georges Bonnac
    Odéon : 376, avenue Thiers (Bastide)

  2. Ferment Fabrice 26 mai 2017 à 22 h 06 min

    Le Femina a terminé sa carrière de cinéma le 31 mai 1976.

  3. Ferment Fabrice 26 mai 2017 à 16 h 42 min

    Le Festival, bd Albert 1er, fut longtemps sur la commune de Bègles sous le nom Bègles Albert 1er.

  4. Ferment Fabrice 26 mai 2017 à 16 h 41 min

    Bonjour, ne manque-t-il pas aussi le Capucins sur la place du même nom ? l’Eden, les Girondins dont la façade est intacte et à son nom, le Nansouty, l’Odéon, le Rialto, le Stella, le Tivoli et le Victoria ?
    Le Gaumont cours Clémenceau s’est longtemps appelé l’Olympia.
    L’Ariel est en fait le Rio transformé en complexe 6 salles.
    Fabrice

  5. Alain MARTIN 14 décembre 2016 à 17 h 51 min

    A Bordeaux le Comeac était situé rue Ste Catherine entre St Projet et l’Intendance.
    Pendant la guerre 39/45, il était réservé aux soldats allemands…
    Ensuite des films de second ordre et en dernier « coquins et pornos » dans les années 60.
    A sa fermeture, il est transformé en cafétéria.

  6. jaïs Françoise f 23 novembre 2016 à 15 h 35 min

    Si je ne m’abuse le Comeac était rue Ste Catherine (entre le cours d’Alsace et le cours Victor Hugo)
    Il manque aussi l’Étoile cours Victor Hugo, le Mondial rue Voltaire (les deux avec une grille de fer forgé devant l’écran ) le Florida et le Luxor de part et d’autre de la Barrière Judaïque .

  7. Faelle 27 juillet 2016 à 21 h 56 min

    Dans les cinémas détruits à Bordeaux vous avez oublié :
    le COMÉAC rue Judaïque (barrière Judaïque) je ne suis pas sûre de sa situation …
    le REX rue Croix-de-Seguey (barrière du Médoc)
    le SALON JAUNE rue Cornac
    en salle indépendante art et essai, il y a (toujours ?) le FESTIVAL barrière de Bègles.

  8. Michel VERGER 20 août 2015 à 10 h 31 min

    Quand vous regardez l’architecture extérieure de ce cinéma vous n’imaginez pas qu’un jour ça ferme. J’ai habité BORDEAUX durant plus de 15 ans, je travaillais dans le milieu du cinéma, c’est vous dire que ça fait mal de savoir LE FEMINA disparaître alors que tant de millions d’€uros sont bouffés en conneries…

Laisser un commentaire