Evénement: Les cinémas Mk2 fêtent leurs 40 ans.

/Evénement: Les cinémas Mk2 fêtent leurs 40 ans.

Evénement: Les cinémas Mk2 fêtent leurs 40 ans.

En toute discrétion, Marin Karmitz et ses fils Nathanaël et Elisha fêtent les quarante ans des cinémas Mk2. A cette occasion, le réseau indépendant de cinémas parisiens (3ème réseau de salles à Paris) offre, dans la limite des places disponibles (20.000 billets), des places de cinéma pour la séance de 22h00 et celle de minuit le 19 juin 2014 dans ses salles (11 cinémas, 65 écrans).

A partir de 23h00, l’anniversaire se poursuit au Wanderlust (Les Docks – Cité de la mode et du design, proche du Mk2 Bibliothèque) pour une soirée musicale orchestrée par le DJ Yard. (10 € l’entrée)

En marge de cet anniversaire, un livre retrace l’histoire de la genèse de Mk2 (production, exploitation, distribution) et le petit empire familial qu’il est devenu. Son titre reprend ce qui est désormais la baseline du groupe « Mk2, une autre idée du cinéma » aux Editions Mk2 (242 pages, 19,90 €).

A lire également, les échanges entre Marin Karmitz et le journaliste Stéphane Paoli dans « Profession Producteur » aux Edition Hachette Littératures (2003). Voici comment vint à Marin Karmitz, alors réalisateur de films engagés politiquement, l’idée d’ouvrir sa propre salle de cinéma pour permettre à ses films et à ceux de cinéastes qu’il admire, une diffusion garantie:

« Je ne parvenais pas à faire des films comme metteur en scène, mais d’autres en faisaient et pourtant leurs films ne sortaient pas. Pour continuer à donner la parole à ceux qui ne l’avaient pas, il fallait disposer d’une salle indépendante qui soit un lieu de contre-culture. En ouvrant le 14-Juillet Bastille, le 1er mai 1974, je ne connaissais rien à l’exploitation. Je ne savais pas ce qu’était une caisse, un spectateur et à peine une cabine de projection. J’ai appris sur le tas. J’ai ajouté une « carte » à celles que j’avais déjà: assistant, opérateur, réalisateur, producteur. »

Aujourd’hui, Mk2 se recentre sur l’exploitation en ouvrant des salles privées haut de gamme – Madame Cinéma et Mademoiselle Cinéma au Palais de Tokyo, Cinéma Paradisio (rue de Buci), le Silencio (rue Montmartre) –  ou prochainement une salle de cinéma de quartier rue Volta, dans le 3ème arrondissement de Paris.

En juin 2014, le circuit annonce son internationalisation: Mk2 rachète un réseau de 9 cinémas et 100 salles en Espagne, les cinémas Cinesur. C’est à Badajoz (Cinesur Conquistadores), à Cadix (Cinesur Bahía de Cádiz), à Cordou (Cinesur El Tablero), à Malaga (Cinesur Málaga Nostrum, Cinesur El Ingenio, Cinesur Miramar) à Séville (Cinesur Los Alcores, Cinesur Nervión Plaza) et à Tolède (Cinesur Luz Del Tajo) que l’indépendant français va pour la première fois exploiter des salles en dehors de Paris.

Joyeux anniversaire, Monsieur Karmitz !

En savoir plus:

– Mk2 Beaubourg
– Mk2 Odéon
– Mk2 Hautefeuille
– Mk2 Bastille
– Mk2 Bibliothèque
– Mk2 Nation
– Mk2 Quai de Loire
– Mk2 Quai de Seine
– Mk2 Gambetta

Ci-dessus: un livre est édité à l’occasion du 40ème anniversaire de la création des salles Mk2.

 

2014-06-26T07:44:48+00:00 19 juin 2014|

Un commentaire

  1. Kevin 19 juin 2014 à 13 h 18 min

    Des cinémas Mk2 sont-ils prévus ailleurs qu’à Paris?!!

Laisser un commentaire