Événement: inauguration du cinéma Les Fauvettes.

/Événement: inauguration du cinéma Les Fauvettes.

Événement: inauguration du cinéma Les Fauvettes.

Façade du Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Un jour avant son ouverture le 6 novembre 2015, l’inauguration du nouveau cinéma Les Fauvettes avait lieu. Situé sur l’avenue des Gobelins à Paris, ce cinéma qui s’appelait encore il y a quelques années le Gaumont Gobelins avait fermé ses portes en décembre 2013 pour donner naissance, près de deux plus tard, à un cinéma au concept tout à fait séduisant et novateur.

Il s’agit pour cet ancien cinéma de quartier de dédier, dans un cadre épuré et doté des nouvelles technologies, un complexe cinématographique aux films du patrimoine. Son concepteur, le patron de Pathé Jérôme Seydoux propose un cinéma qui ne soit « ni un cinéma d’art et d’essai, ni une cinémathèque » mais plutôt « un cinéma pour la nostalgie ».

Les Fauvettes vont ainsi programmer dans ses cinq confortables salles les plus beaux succès du 7ème Art en version restaurées. Le soir de l’inauguration, Jérôme Seydoux, patron de Pathé, et son frère Nicolas Seydoux à la tête de Gaumont étaient présents pour accueillir leurs hôtes, dont notre site Salles-cinema.com. Outre Costa-Gavras et Serge Toubiana à la tête de la Cinémathèque Française, quelques acteurs du 7ème Art avaient répondu à l’invitation, dont les cinéastes Roman Polanski, Matthieu Kassovitz et Christophe Gans qui a réalisé un petit film sur la réalisation de ce projet.

La soirée d’inauguration proposait d’assister à l’une des projections dans ses salles. A l’affiche parmi les films pour cette première: Blade Runner (de Ridley Scott), Un jour à New-York (de Stanley Donen et Gene Kelly), Le Corniaud (de Gérard Oury) et Le Crime était presque parfait (d’Alfred Hitchcock, en 3D). Beau programme !




> Voir l’article consacré à l’histoire du Cinéma Les Fauvettes.

Façade lumineuse LED du cinéma Les Fauvettes

Ci-dessus: la nouvelle façade lumineuse en LED du cinéma Les Fauvettes.

Façade lumineuse LED du cinéma Les Fauvettes

Ci-dessus: Les murs du hall, tout de bois revêtus, accueillent des écrans pour annoncer la programmation aux Fauvettes.

Gaumont Fauvettes

Ci-dessus: Le logo de la société à la marguerite Gaumont est discrètement posé dans le hall. Les Cinémas Gaumont et Pathé sont propriétaires des Fauvettes.

Bar du cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: le salon du cinéma Les Fauvettes.

Patio du cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: L’escalier qui mène aux salles 1 (la plus grande: 199 fauteuils) et 2 (94 fauteuils) 

Patio du cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: Le décor des Fauvettes rappelle le minimalisme japonais.

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: La signalétique du cinéma.

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: La salle 2 des Fauvettes.

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Salle de cinéma Les Fauvettes à Paris

Ci-dessus: revoir Sandrine Bonnaire dans « A nos amours » (1983) provoque une certaine nostalgie. 

Façade du Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Ci-dessus: La façade en LED côté rue Abel Hovelacque (E.T. l’extra-terrestre – 1982).

cinema-les-fauvettes_14

Ci-dessus: La façade en LED côté rue Abel Hovelacque (Ascenseur pour l’échafaud – 1958).

Façade du Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Ci-dessus: La façade en LED côté avenue des Gobelins (Pauline à la plage – 1983).

Façade du Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Ci-dessus: La façade en LED côté avenue des Gobelins (Le Parrain- 1972)

Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Cinéma Les Fauvettes à Paris, avenue des Gobelins

Pour en savoir plus:

> Avant les Fauvettes: le cinéma Gaumont Gobelins.

> La Fondation Pathé – Jérôme Seydoux, avenue des Gobelins.

> Les travaux du cinéma Gaumont Convention.

> Les travaux du cinéma Gaumont Alésia.

2015-11-08T21:14:55+00:00 5 novembre 2015|

4 Commentaires

  1. Michel Portier 15 février 2016 à 19 h 57 min

    Bonjour,

    Je reste un peu dubitatif avec la renaissance de ce complexe en cinémas de patrimoine.
    Cinq salles uniquement pour de la reprise : Ça fait pas un peu beaucoup ! ? Revoir par exemple « Le Corniaud » au cinéma pourquoi pas mais avec le nombre de diffusions TV et DVD / bluray chez soi… Sans parler qu’il y a « La Cinémathèque française » non loin de là, l’autre côté de la Seine, et le Quartier Latin (plutôt proche) avec déjà des cinémas de répertoire. Je ne sais pas si ça va tenir avec une telle programmation multiple de reprises basiques (festival James Bond, par exemple). Je pense qu’il valait mieux que cela redevienne un complexe de films d’exclusivité et que l’on se penche et sauve le « Gaumont Grand Écran Place d’Italie ». La grande salle aurait certainement fait le buzz avec une programmation de reprises et des festivals tel que celui des films tournés en 70 mm (un colloque annuel par exemple). Cela existe bien en Angleterre et en Allemagne (dans des villes qui ne sont pas des capitales). Et les gens de l’étranger se déplacent (alors qu’ici, ç’aurait été un succès encore plus franc avec une ville comme Paris).

    Cinématographiquement votre

  2. KESSLER 25 janvier 2016 à 8 h 04 min

    Félicitations pour cette belle réalisation.

    Pierre KESSLER
    Réalisation des façades LED cinéma Les Fauvettes.

  3. R.H. 6 novembre 2015 à 17 h 45 min

    Merci pour cette couverture réussie. Un bien bel établissement.

  4. […] > Article sur l’inauguration du cinéma Les Fauvettes. […]

Laisser un commentaire