C’est la deuxième plus grande salle de Paris après le Rex. Et c’est l’un des fleurons du groupe UGC.

Pourtant, selon nos informations, le circuit réfléchirait à la fermeture définitive en juin 2024 de l’UGC Normandie, un complexe de quatre salles qui intègre Le Grand Normandie, la dernière des prestigieuses salles de l’avenue des Champs-Elysées.

Après l’arrêt de l’activité de l’historique Gaumont Marignan (6 salles) en décembre 2023, celle de l‘UGC George V (11 salles) en mars 2020 à la suite de la crise sanitaire et, quatre ans plus tôt, de la transformation malheureuse du Gaumont Ambassade (7 salles) en une clinquante boutique Lacoste, les Champs-Elysées ont ainsi perdu presque trente écrans en moins de 10 ans.

Si la hausse exponentielle des loyers est la cause majeure de l’arrêt de l’activité de ces grands cinémas – UGC n’est pas propriétaire des murs du Normandie, la désaffection du public pour les salles des Champs-Elysées est une réalité à ne pas occulter. En effet, les spectateurs parisiens et ceux venus de la banlieue, qui traditionnellement privilégiaient les Champs-Elysées ou les Grands boulevards pour les grandes sorties au cinéma, se sont déplacés vers d’autres pôles cinématographiques comme Les Halles, Bercy ou la Bibliothèque François Mitterrand.

En outre, les complexes ultramodernes autour de Paris fleurissent et programment les mêmes films, en version originale ou version française, dans des conditions de projection optimales. Un chiffre révélateur: pour la première fois dans l’histoire de l’exploitation cinématographique, le nombre de spectateurs en banlieue a dépassé en 2023 celui de Paris intra-muros.

Revenons sur Le Grand Normandie et ses 865 fauteuils, son écran de 18 x 7 mètres dans une vaste salle ovoïdale: la salle telle qu’on la connaît aujourd’hui est inaugurée le 5 septembre 1969 avec Que la bête meure (Claude Chabrol). Ses fauteuils clubs disposés en amphithéâtre assurent une projection, alors en 70 mm, de grande qualité. De nos jours, elle affiche les films grand public et sert aux avant-premières. Trois autres salles complètent le complexe: la salle 2 (280 fauteuils; écran de 9 mètres de large), la salle 3 (250 fauteuils; écran de 7,50 mètres de large) et la salle 4 (150 fauteuils; écran de 6 mètres de large).

Ci-dessus: la salle à son ouverture en 1969.

Derrière la façade avant-gardiste en accordéon imaginée en 1932 par l’architecte Jean Desbois, le restaurant le Normandy occupe l’espace qui sera transformé cinq ans plus tard en une prestigieuse salle de cinéma. Notre article revient sur l’histoire complète du Normandie.

Derniers résistants, Le Balzac, l’Elysées-Lincoln et le Publiciscinéma sont à soutenir inconditionnellement.


Pour les nostalgiques des cinémas des Champs-Elysées, ne lisez pas la liste des anciennes salles ci-dessous. Encore en activité au mitan des années 1970, les fermetures définitives se sont enchaînées depuis.

  • Alpha Elysées (126, rue La Boétie): 4 salles de 199, 148, 56 et 136 fauteuils.
  • Biarritz (79, avenue des Champs-Elysées): Salle A: 243 fauteuils, Salle Z: 352 fauteuils.
  • Cinéma des Champs-Elysées (118, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 500 fauteuils. Aujourd’hui intégré à l’UGC Normandie.
  • Concorde 1 et 2 (27, avenue des Champs-Elysées): 2 salles de 460 et 160 fauteuils. Devenu Gaumont Champs-Elysées Marignan.
  • Elysées Cinéma (65, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 528 fauteuils.
  • Elysées I (Galerie Point-Show, angle avenue des Champs-Elysées et rue La Boétie): 1 salle de 190 fauteuils.
  • Elysées II (Galerie Point-Show, angle avenue des Champs-Elysées et rue La Boétie): 1 salle de 195 fauteuils.
  • Elysées III (66, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 300 fauteuils.
  • Ermitage (72, avenue des Champs-Elysées): 3 salles de 500, 300 et 120 fauteuils.
  • France-Elysées (20, rue Quentin Bauchart): 1 salle de 450 fauteuils.
  • Gaumont Ambassade (50, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 777 fauteuils.
  • Gaumont Champs-Elysées (66, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 500 fauteuils.
  • Gaumont Colisée (38, avenue des Champs-Elysées): 3 salles de 606, 294 et 98 fauteuils.
  • George V (146, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 500 fauteuils puis multisalles UGC.
  • Lord Byron  (122, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 365 fauteuils. 
  • Marbeuf (34, rue Marbeuf): 5 salles de 320, 160, 190, 80 et 50 fauteuils.
  • Marignan (27, avenue des Champs-Elysées): 4 salles de 1000 et 120 fauteuils. intégré au Gaumont Champs-Elysées Marignan.
  • Mercury (102, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 502 fauteuils.
  • Monte-Carlo (52, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 360 fauteuils.
  • Paramount-Elysées (5 rue du Colisée): 1 salle de 600 fauteuils. 
  • Paris (23, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 981 fauteuils.
  • Publicis Matignon (Rond-Point des Champs-Elysées): 1 salle de 300 fauteuils.
  • Studio Marigny (Carré Marigny): 1 salle de 340 fauteuils.
  • Triomphe (92, avenue des Champs-Elysées): 1 salle de 500 fauteuils.

Historique complet de l’UGC Normandie